Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour

Recherche

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 17:10

Alors que nous célébrons les vingt ans de la chute du mur de Berlin*, barrière étatique emprisonnant les Allemands de l’est, nous sommes plongés dans une crise qui a offert l’occasion, dit-on, d’un « retour » de l’Etat dans la vie économique. S’agit-il vraiment d’un retour ? Et ce « retour » est-il souhaitable ? L’Etat peut-il prétendre augmenter son champ d’intervention dans la société civile sans danger pour cette dernière, et donc pour la démocratie ?

 

LIRE LA SUITE

Partager cet article

Repost 0
Published by Ahlcene Ollin - dans Tribunes
commenter cet article

commentaires

devred eloi 27/04/2010 21:30


Bien sur que la crise des subprimes est dut à l'Etat!! Celui ci a baissé artificielement les taux d'interet dans le but de dopper l'economie, poussant ainsi les ménages à s'endeter lors de l'achat
d'une maison, par ailleurs des lois faites par des démocrates américain ont poussées les minorités à s'endetter .... d'ou la naissance d'une bulle spéculative, l'epargne etant déconnécté du crédit.
De plus l'intervensionisme d'etat dans l'economie,et l'economie dirigé (sauf lorsqu'il s'agit d'eviter les monopoles) conduient inévitablement à un Etat totalitaire ou alors oppresseurs.. Il suffit
de lire le livre de Hayek "la route de la servitude" pour comprendre cela .. D'ailleurs à ce sujet Hilaire Belloc disait "le controle de la production des richesses est le controle de la vie
humaine elle même"!! ou alors adam smith"l'homme d'Etat qui tenterait aux particuliers le manière d'employer leurs capitaux non seulement se chargerait d'un soin trés superflu, mais encore
assumerait une autorité qui ne pourrait étre avec sureté à aucun conseil, ni sénat, et qui serait nulle part si dangereuse qu'entre les mains d'un homme assez fou et présomptueux pour se croire
capable de l'exercer." ou E.H Carr "la nationalisation de la pensée a partout marché de pair avec nationalisation de l'industrie".


Ahlcene Ollin 08/11/2009 12:21


Je ne crois pas avoir écrit que la crise financière était de la faute des Etats. D'une part, j'ai seulement souligné que le secteur financier était très réglementé, sans faire aucun lien de cause à
effet entre l'existence de cette réglementation et le déclenchement actuel de la crise. Ceci dit, si je vous renvoie à mon article sur la crise des subprimes publié en novembre 2008, je ne pense
pas qu'on puisse écarter, parmi les multiples responsabilités, celle de l'Etat.

D'autre part, dans le lien que j'ai donné dans la troisième note de cet article, j'écris textuellement qu'une réglementation des marchés par l'Etat est indispensable.

Enfin, comme l'indique la première note de cet article, l'information que vous qualifiez si élégamment d'"ânerie" ne provient pas d'une obscure source d'internet mais d'un ouvrage de synthèse
publié cette année intitulé "Les 100 mots de la crise financière". Encore faut-il lire les notes, bien sûr...


l'ardechois 08/11/2009 10:41


etonnant renversement semantique... La crise des subprimes serait de la faute des états !!!
Voilà une nouvelle et qu'elle est bonne !!!
heureusement que le net permet de dire les plus grosses aneries